Podenco Ibicenco

Ce lévrier primitif de taille plutôt grande, svelte et très agile, fut un chasseur de gazelles puis de lapins dès l’antiquité. Le podenco est rustique, étoffé, avec une cage thoracique très développée. Sa longue encolure, sa tête fine et triangulaire, ses grandes oreilles dressées et pointues, ses yeux couleur bronze contribuent à son air mystérieux. Sa robe blanche et rouge peut être entièrement blanche ou rouge, le plus souvent à poil court, serré et luisant. Il existe aussi des podencos à poil long et dur. De caractère indépendant, il semble distant et n’accordera sa fidélité qu’en échange de beaucoup d’affection. Sa patience inaltérable fait de lui un chien docile, tant avec les adultes qu’avec les enfants.

Il descend du Tesem, chien des pharaons, dont des statues ont été retrouvées dans les pyramides et qui personnifia Anubis, le Dieu des morts. On le retrouve plus tard aux Baléares où il est utilisé pour chasser le lapin et a la particularité d’ indiquer la localisation du gibier en tapant du pied sur le sol.

Intelligent et affectueux, il obéit instinctivement, par attachement à ses maîtres. Il doit être éduqué avec calme et douceur. C’est un chien sauvage, mais gentil, qui sera un compagnon idéal si on lui prodigue l’affection discrète qu’il réclame. Rappelons que c’est un redoutable chasseur, aussi, attention aux fugues s’il vit à la campagne et si ses maîtres le délaissent quelque peu.