Points de non-confirmation

Pour une précision du standard du

LÉVRIER DE L’AZAWAKH

Depuis la première version du standard du lévrier touareg (Oska) en 1973 jusqu’aux récentes modifications de celui du Lévrier de l’Azawakh – c’est le même chien – de nombreuses imprécisions et erreurs ont été transmises et diffusées, allant jusqu’à permettre la confusion avec d’autres types de chiens (dits lévriers) du Sahel.

En vue de mettre un terme à la dérive de quelques élevages il est urgent de reprendre et de réviser la rédaction de ce standard. Ce travail est actuellement mené conjointement auprès des premiers rédacteurs du standard, des éleveurs de la race et de personnes ayant une compétence en zootechnie et en génétique. Après l’approbation de notre comité il pourra être communiqué à la commission des standards de la FCI.

Dans un premier temps, et à la demande de la SCC, la liste des points de non-confirmation (défauts éliminatoires) a été précisée. La voici :

Défauts éliminatoires du lévrier de l’Azawakh :

1. Tenant à l’expression générale :

  • manque de type, en particulier traduisant un croisement avec une autre race,
  • niveau des hanches plus bas que celui du garrot,
  • tête lourde,
  • fouet épais et poilu, parfois très enroulé,
  • déformation anatomique non accidentelle,
  • prognathisme inférieur ou supérieur.

2. Tenant à la couleur :

  • robe non conforme : blanc envahissant (vers la robe-pie), collier blanc, bringeure autre que noire,
  • truffe non noire, muqueuse autre que noire,
  • poil dur ou demi-long,
  • œil pâle dit d’oiseau de proie, ou œil bleu,

3. Autres traits :

  • taille s’écartant de plus de 3cm des normes du standard,
  • monorchidie et cryptorchidie.