Standard

Standard F.C.I. N°89 / 04.02.2000 / F

PODENCO D’IBIZA (Podenco Ibicenco)

TRADUCTION : Mise à jour par le Dr. Paschoud

ORIGINE : Espagne (Baléares)

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 26.05.1982

UTILISATION : Le Podenco s’emploie surtout pour la chasse au lapin sans fusil, de jour comme de nuit. Il le fait facilement lever, même en des endroits à végétation abondante, grâce à la finesse de son odorat que, avec l’ouïe, il utilise plus que la vue. Par son agilité et son astuce, il capture rapidement le gibier, surtout quand il chasse avec d’autres chiens. Quand un chien a levé le gibier, les autres l’entourent à une certaine distance en guettant son passage. Ils aboient seulement quand ils voient ou entendent le gibier et quand ils l’ont bloqué. Tous indiquent et arrêtent le gibier en agitant la queue ; ils rompent facilement leur position d’attente. Ils sont également utilisés pour le lièvre et le gros gibier. Ce sont de bons rapporteurs. Sauf exception, pour former une meute on emploie des chiennes et, au plus, un seul mâle, car les mâles ne collaborent pas entre eux pendant la chasse et sont querelleurs. Quand une meute a pris quelques milliers de lapins, il arrive que l’un ou l’autre des chiens qui la composent ne chasse plus avant d’avoir pris un long repos ; l’expression espagnole « s’enconiller » décrit ce phénomène.

CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe 5 Chiens de type Spitz et de type primitif.
Section 7 Type primitif-chiens de chasse.
Sans épreuve de travail.

BREF APERCU HISTORIQUE : Cette race est originaire des îles de Majorque, Ibiza, Minorque et Formentera, où elle est connue sous le nom de « Ca Eivissec ». Elle est assez abondante en Catalogne, Valence, Roussillon et Provence, où elle est connue sous les noms de Mallorquí, Xarnelo, Majorquais, Charnegue, Charnegui, et chien des Baléares. Ces chiens furent probablement apportés dans ces îles par les Phéniciens, les Carthaginois et, éventuellement, par les Romains. Il s’agit donc d’un type de chien primitif et rustique, une des plus anciennes races connues dont on peut voir la représentation dans les tombes de pharaons et sur des pièces de musées, ce qui en fait remonter l’origine à 3400 ans A.C.

PROPORTION IMPORTANTE : La longueur, de la pointe du museau aux yeux, est égale à la distance entre ceux-ci et l’occipital.

TETE

DESCRIPTION D’ENSEMBLE : Tête longue, étroite, en forme de cône tronqué près de sa base, extrêmement sèche, plutôt petite par rapport au corps.

REGION CRANIENNE :
Crâne : Dolichocéphale ; long et plat ; crête occipitale saillante ; front étroit et plat.
Stop : Peu marqué.

REGION FACIALE :
Nez : Légèrement convexe, de couleur chair ; narines bien ouvertes.
Museau : Proéminent, il dépasse la mâchoire inférieure. Il est étroit et long, de couleur chair en rapport avec la robe.
Lèvres : Fines, serrées, de couleur chair.
Dents : En parfaite opposition, blanches, bien placées ; articulé en ciseaux.
Yeux : Obliques, petits, de couleur ambre clair, rappelant la couleur du caramel, l’ambre pouvant être plus ou moins intense, selon la couleur de la robe. Le regard très intelligent, sans grande noblesse, timide et méfiant.
Oreilles : Toujours raides ; très mobiles, elles sont dirigées vers l’avant ou horizontalement sur les côtés, ou dressées vers l’arrière, ou vers le haut quand le chien est excité ; le centre de leur base est situé au niveau des yeux. Leur forme correspond à un losange allongé coupé au tiers de sa grande diagonale. Fines, sans poils à l’intérieur de la conque ; de grandeur moyenne, pas exagérée.

COU : Très sec, tant à sa face inférieure qu’à sa face supérieure. Sa longueur est le quart de celle du corps. Légèrement arqué, musculeux. La peau est tendue, lisse, sans fanon. Le poil est habituellement plus long et plus épais dans la région basse de l’encolure ; cela se remarque surtout chez la variété à poil lisse.

CORPS : L’aspect général du corps est symétrique, sub-convexe et médioligne, de dimensions assez égales, rassemblé, légèrement plus long que haut sans avoir de donnée fixe de cette différence.
Garrot : Détaché, haut, sec et long
Dos : Droit, long et flexible. Musculature forte mais plate.
Rein : Arqué, de longueur moyenne, fort et puissant
Croupe : En pupitre, dotée d’une musculature très puissante et ferme, avec une ossature visible.
Poitrine : Profonde, étroite et longue, n’arrivant pas jusqu’au niveau des
Coudes : le sternum forme un angle très aigu et proéminent ; côtes plates.
Ventre : Relevé, mais non levretté.

QUEUE : Attachée bas ; espiée ; longue. Quand on la passe entre les jambes, elle doit arriver à la colonne vertébrale ; un peu plus grosse à la racine, elle va en s’affinant progressivement. Au repos, elle tombe naturellement ; en action, en forme de faucille, de courbure plus ou moins fermée ; on préfère qu’elle ne soit pas dressée ni exagérément enroulée sur le dos.

MEMBRES

MEMBRES ANTERIEURS : L’avant-main est d’aplomb, symétrique. Vus de face, les bras seront très rapprochés. Ensemble rassemblé, avec de longues pattes donnant l’impression d’un animal léger, agile et cependant robuste.
Epaules : Omoplates obliques, solides et libres en leurs mouvements.
Bras : Très longs, droits et solides, très serrés.
Coudes : Amples et bien démarqués, situés dans un plan parallèle au plan médian du corps. Jamais détachés.
Avant-bras : Larges à leur extrémité inférieure.
Métacarpe : Puissant, solide, large, bien droit.

MEMBRES POSTERIEURS : D’aplomb, muscles longs, solides et secs, plats.
Jarrets : Coudés, larges, près de terre (bas), en aplombs corrects, tournés ni en dehors ni en dedans.

PIEDS : Tendance au pied de lièvre ; doigts longs et serrés, espaces interdigitaux bien garnis de poils ; ongles très solides et généralement blancs, parfois correspondant à la couleur du poil ; coussinets très résistants.

ALLURES : L’allure préférée est le trot en suspension ; le galop est très rapide , donnant une impression de grande agilité.

PEAU : Tendue, bien appliquée au corps ; d’une pigmentation rosée, elle peut être d’une autre couleur dans les régions où la couleur de la robe est différente.

ROBE

POIL : Lisse, dur ou long.
• Le poil lisse ne doit pas être soyeux, mais bien résistant et brillant.
• Le poil dur doit être rêche, bien fourni, un peu plus court sur la tête et sur les oreilles, plus long à la face postérieure des cuisses et inférieure de la queue ; la barbe est très recherchée. Le poil long est plus doux, doit avoir au moins 5 cm de long et être très abondant sur la tête.

COULEUR : De préférence blanc et rouge, unicolore blanc, ou rouge. Quoiqu’elle ne soit pas admise chez le poil lisse , la couleur fauve pourra être admise pour autant qu’il s’agisse d’un sujet extraordinaire.

TAILLE :
Hauteur au garrot :
Chiens : de 66 à 72 cm
Chiennes : de 60 à 67 cm.
Sans rigueur excessive, on peut accepter des tailles proches du standard à la condition que proportions et esthétique soient respectées.

DEFAUTS : Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

DEFAUTS GRAVES:
• Tête courte et large.
• Stop très marqué.
• Absence d’une prémolaire.
• Oreilles tombantes.
• Gril costal bombé.
• Coudes en dehors.
• Jarrets de vache.
• Pieds en dehors.
• Croisement des pieds et des jarrets pendant la marche.

DEFAUTS ELIMINATOIRES
• Crâne en escalier (sur un plan trop haut par rapport à celui du museau).
• Pigmentation marron ou taches noires sur la truffe.
• Tout articulé défectueux.
• Paupières et lèvres rouge marron.
• Sujets montrant des signes de croisement avec un galgo ou un lévrier, c’est-à-dire :
– Oreilles pliées.
– Yeux foncés.
– Croupe large.
– Sternum peu marqué.
– Antérieurs écartés.
– Cuisses arrondies et larges, avec des veines volumineuses.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.