LOF et confirmation

Le livre des Origines Français (LOF)

Le livre des origines français (LOF) est le registre créé en 1885 et répertoriant la généalogie des chiens de race en France. Ce livre généalogique est tenu par la Société Centrale Canine (SCC) agréée à cet effet par le ministère en charge de l’agriculture ; il est reconnu par la Fédération Cynologique Internationale (FCI).

L’inscription des sujets des races du SLAG au LOF peut s’effectuer selon trois modalités :
1) au titre de la descendance
2) au titre de l’importation
3) à titre initial

1) Inscription au LOF au titre de la descendance

Un chien est inscrit au LOF au titre de la descendance, quand il s’agit d’un sujet issu de géniteurs eux-mêmes inscrits à titre définitif au livre généalogique.
La saillie doit être déclarée à la SCC (démarche payante), la naissance déclarée, et chaque chiot identifié et déclaré (démarche payante). Un certificat provisoire (certificat de naissance) est alors délivré par la SCC pour chaque chiot ; il sera remplacé par un certificat définitif (pedigree) si le chien est confirmé.
Si une seule de ces étapes n’est pas respectée ou pas payée, le chiot ne sera pas inscrit au LOF.

Précision concernant les reproducteurs titulaires d’un pedigree étranger :
La portée ne pourra être inscrite au LOF que si les 2 géniteurs sont inscrits au LOF au titre de l’importation (ou au moins la lice, le mâle pouvant être un reproducteur stationné à l’étranger).
Conformément à l’article 18 du règlement d’élevage de la FCI, une portée née en France chez un éleveur ayant sa résidence légale en France, doit obligatoirement être inscrite au livre des origines français ; elle ne peut en aucun cas être inscrite au livre des origines d’un autre pays, et notamment du pays de naissance des géniteurs.

2) Inscription au LOF au titre de l’importation

Il s’agit d’animaux inscrits à un livre généalogique étranger reconnu par la FCI et par la SCC tenant le livre généalogique. Un pedigree d’exportation doit être émis par le gestionnaire du livre d’origine du pays d’origine, et l’inscription n’est effective qu’après confirmation par un expert français. L’inscription au LOF est alors réalisée avec transcription de la généalogie figurant au livre étranger.

3) Inscription au LOF à titre initial

L’inscription à titre initial concerne soit des chiens issus de géniteurs de race mais qui n’ont pas été inscrits au titre de la descendance suite à une négligence ou une volonté de l’éleveur, soit des sujets non répertoriés de qualité exceptionnelle et dont le matériel génétique représente un intérêt pour la race.

L’inscription au LOF à titre initial est réalisée sur avis du club de race et après examen de confirmation du chien. Pour les races du SLAG, cet examen de confirmation ne peut être réalisé qu’en exposition nationale d’élevage devant 3 juges de la race dont un juge membre du comité du SLAG.

 

La confirmation

En France, la confirmation est obligatoire pour les reproducteurs des deux sexes avant l’accouplement, sauf dans les départements d’outre mer.

L’âge minimum pour la confirmation est de 15 mois pour les races du SLAG.

Les opérations de confirmation s’effectuent sur n’importe quel point du territoire métropolitain à l’occasion de rassemblements de chiens organisés avec l’agrément de la SCC :
expositions canines nationales ou internationales et présentations organisées par les Sociétés Canines Régionales affiliées à la S.C.C.
– exposition nationale d’élevage du SLAG
séances de confirmation organisées par les Sociétés Régionales et les Associations de race
– épreuves de travail pour lévriers organisées par les Associations de race et les Clubs de travail Lévriers.

L’examen de confirmation

Au cours de l’examen, le juge vérifie que le chien ne possède pas de défauts éliminatoires (morphologie, couleur, caractère …) ne permettant pas la confirmation.

Pour donner au chien les meilleures chances d’être confirmé , il est nécessaire de le préparer à se présenter devant le juge, à l’arrêt (en statique) puis en mouvement (aux allures). Le juge doit pouvoir manipuler le chien, le toiser, lui ouvrir la bouche pour contrôler les dents, palper les testicules.

Le juge vérifiera l’identification du chien (tatouage ou puce), qui doit être parfaitement lisible ;  pensez à faire lire la puce chez un vétérinaire et à vérifier la concordance avec les documents du chien avant de le présenter à la confirmation.

La confirmation peut être ajournée si le juge considère que le chien peut évoluer dans un sens favorable, par exemple si le juge n’a pu se déterminer sur un défaut susceptible d’évoluer. Si la confirmation est ajournée, elle est assortie d’un délai pour représenter le chien.

Un sujet non conforme aux normes du standard de sa race n’est en aucun cas susceptible d’être confirmé.

Précision concernant la couleur bleue et chocolat chez les races du SLAG

La circulaire de la FCI n° 14-2009 rappelle que la couleur bleu ou chocolat est le résultat de la présence d’un gène de dilution, qui a pour conséquence des muqueuses gris ou marron plus ou moins foncé et des yeux clairs ou noisette. Dans les races où le standard impose des muqueuses noires et des yeux foncés, le bleu ou le chocolat n’est donc pas accepté, quand bien même le standard ne le préciserait pas dans la liste des couleurs.

Les couleurs bleue et chocolat ne sont donc acceptées dans aucune race du SLAG (en particulier GALGO ou AZAWAKH), sauf le bleu chez le chart polski.

Le laboratoire Antagène propose un test génétique pour rechercher le gène de dilution (DIL) chez l’azawakh, qui peut être effectué sur les géniteurs avant l’accouplement afin d’éviter tout risque d’obtenir des sujets bleu ou chocolat dans la portée.

Les documents nécessaires à l’examen de confirmation

Il faut se munir des documents suivants :
– Le certificat de naissance délivré par la SCC si le chien est né en France, ou le pedigree d’exportation du pays d’origine si le chien est importé.
– La carte d’identification
– Le formulaire d’examen de confirmation (ou d’inscription au titre de l’import si le chien est né à l’étranger ou d’inscription à titre initial si le chien n’a pas d’origines connues)

L’ensemble de ces documents doit être remis au juge avant l’examen, après avoir complété soigneusement les rubriques PROPRIETAIRE et CHIEN du formulaire d’examen de confirmation.

Les suites de l’examen de confirmation

Après avoir passé avec succès l’examen de confirmation, le dossier doit être envoyé à la SCC par le propriétaire du chien.
Il faut faire parvenir au service confirmation de la SCC :
– le formulaire de confirmation complété et signé par le juge
– le certificat de naissance original complété et signé par le juge (ou le pedigree d’exportation original)
– le règlement de la somme mentionnée sur le formulaire en règlement des droits d’inscription et d’établissement ou modification du pedigree.

Il est prudent de conserver une photocopie de chacun des documents composant le dossier de confirmation.

La Société Centrale Canine envoie la copie du dossier de confirmation au club de race qui dispose d’un délai d’un mois pour valider ou refuser la confirmation.

La Société Centrale Canine envoie ensuite au propriétaire du chien le pedigree définitif (ou l’original du pedigree étranger annoté pour une confirmation au titre de l’importation).

En cas de refus du club, celui-ci a la possibilité de faire appel. Le chien devra alors être présenté à un jury d’appel (composé de 3 juges) qui valideront ou invalideront le motif de refus émis par le club.

Procédure d’appel

Si le chien est jugé inapte lors de l’examen de confirmation et que le propriétaire n’accepte pas le motif relevé par le juge, la décision peut être contestée en faisant appel (dans un délai de deux mois après notification de la décision par la SCC au propriétaire).
Une caution de 110 € sera demandée au propriétaire du chien lors de la convocation et un jury d’appel composé de trois experts sera désigné par la SCC.
La caution ne sera restituée que si le chien est confirmé.