GRAND PRIX DE LA SCC (GPX) 2014 – RACING

Résultats

Classe 1 Race: Galgo Femelle Distance 476 Temps de base 34,50
GIULIANE A LA COUR DU ROI BOULOU – 683/255 – 250 269 604 504 780 – Mme Posin 32,730 A 32,730 A 1 GPX1

Classe 1 Race: Galgo Mâle Distance 476 Temps de base 34,50
ESTORIL A LA COUR DU ROI BOULOU 655/175 – 250 269 801 348 125 – M. Malavialle 32,550 A 32,550 A 1 GPX1

 

Message de la CNUL :

Nous vous attendons nombreux sur ce Grand Prix créé pour les chiens alliant le « bon » et le « beau ».

Le GPX ouvre à un titre de champion inscrit sur le pedigree, il est au niveau 8 et 9 dans le tableau des performances du groupe 10 de la SCC – c’est-à-dire au même niveau qu’un titre de champion national pour les classes 2 et 3 et champion européen pour la classe 1.
C’est dire l’importance de ce Grand Prix.

Les conditions de participation demandées (sans limitation dans le temps) semblent accessibles à un grand nombre de lévriers.
o En Exposition Canine :
1ère classe : 1 CACIB OU RCACIB + au moins 1 RCACS
2ème classe : 1 CACS ou RCACS + au moins 1 Excellent
3ème classe : 3 EXC (dont 1 en exposition internationale)
o En ENC :
1ère classe et 2ème classe: Le lévrier devra avoir obtenu au moins un Excellent ou deux Très Bon en ENC
3ème classe : Le lévrier devra avoir obtenu au moins 3 Excellents en ENC dont un en ENC Spéciale.

Or depuis sa création, ce Grand Prix ne rassemble qu’un nombre minime de participants.
Il serait souhaitable pour les diverses races représentant le 10ème groupe, que ce Grand Prix ne disparaisse pas, seule épreuve de prestige pour les lévriers ayant des résultats en conformité au standard et en performances.

Parallèlement à ce grand prix avait été créé un critérium B, permettant aux chiens n’ayant pas réalisé de temps de catégorie A en épreuve nationale sur cynodrome dans l’année précédente, de participer à une épreuve leur étant réservée. Ce critérium n’a pas vocation pour une cotation ou une homologation mais peut permettre un rassemblement national et amical de ces lévriers souvent peu reconnus.